Iran: manifestations et grève après la mort de Mahsa Amini arrêtée par la police des mœurs

Mahsa Amini à la Une de la presse, à Téhéran, le 18 septembre. VIA REUTERS - WANA NEWS AGENCY

La province iranienne du Kurdistan est en grève ce lundi pour protester contre la mort vendredi d’une jeune femme après son arrestation par la police des mœurs. Depuis, les manifestations se sont multipliées entre Téhéran et Saqqez, sa ville d’origine au Kurdistan.

Les faits se sont déroulés mardi dernier. Mahsa Amini, une jeune Kurde de 22 ans, est arrêtée pour port du voile incorrect à Téhéran. Elle ressort du commissariat sur un brancard, dans le coma et meurt trois jours plus tard à l’hôpital.

Samedi, lors de son enterrement à Saqqez, dans la province du Kurdistan, au nord-ouest du pays, les femmes ont retiré leurs voiles dans une foule scandant « À mort la dictature ». Du cimetière, la foule s’est dirigée vers le bureau du gouverneur local. Des manifestants ont jeté des projectiles sur le portrait du guide suprême iranien Ali Khameneï. Même rassemblement à Sanandaj, la capitale de la province du Kurdistan.

Manifestations réprimées

Comme à chaque manifestation, la foule a été violemment réprimée. Selon l’organisation kurde de défense des droits humains Hendaw, au total 38 personnes ont été blessées, tandis que treize ont été arrêtées.

En écho, à Téhéran, des étudiants se sont également rassemblés. Sur les réseaux sociaux, certaines femmes ont posté des vidéos d’elles coupant leurs cheveux ou brûlant leur hijab. Les partis politiques kurdes ont donc appelé à la grève générale ce lundi dans une région aux velléités indépendantistes, particulièrement contrôlée par le régime.

 

@RFI

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*