Amber Heard condamnée pour avoir diffamé Johnny Depp

L’acteur américain Johnny Depp après une audience du procès l’opposant à Amber Heard, le 27 mai, en Virginie. STEVE HELBER / AFP

L’actrice s’était décrite comme une victime de violences conjugales dans une tribune publiée en 2018 par le « Washington Post ». « Dévastée », elle a été condamnée à verser quinze millions de dollars de dommages et intérêts à Johnny Depp.

L’actrice Amber Heard a diffamé son ex-époux Johnny Depp en se décrivant comme victime de violences conjugales, a décidé, mercredi 1er juin, le jury d’un tribunal américain à l’issue d’un procès ultra-médiatisé. Mme Heard a, en conséquence, été condamnée à lui verser quinze millions de dollars de dommages et intérêts.

Les sept jurés – cinq hommes et deux femmes – ont répondu à l’affirmative à la question de savoir si le titre et deux passages d’une tribune, publiée par le Washington Post en 2018 et signée d’Amber Heard, contenaient des propos diffamatoires à l’égard de Johnny Depp, selon la lecture de leur décision.

Dans une contre-demande, l’actrice de 36 ans avait assuré avoir été diffamée par un ancien avocat de son ex-mari, qui avait qualifié ses accusations de violences conjugales de « coup monté » en avril 2020. Les jurés ont donné raison à Mme Heard sur ce point et lui ont accordé deux millions de dollars. Après l’énoncé du verdict, l’actrice, « bouleversée », a dit sa « déception inexprimable »« Je suis dévastée par le fait que la montagne de preuves n’ait pas été suffisante pour faire face au pouvoir, à l’influence et à l’ascendant bien plus importants de mon ex-mari », a-t-elle écrit dans son communiqué. « Je suis encore plus déçue par ce que ce verdict signifie pour les autres femmes. C’est un revers. Cela remet en cause l’idée que la violence envers les femmes doit être prise au sérieux », a-t-elle dit. Johnny Depp a, lui, affirmé que « le jury [lui] a rendu la vie ».

Une tribune publiée en 2018 en cause

La vedette de la saga Pirates des Caraïbes poursuivait son ex-femme pour une tribune dans laquelle elle disait être « une personnalité publique représentant les violences conjugales ». Même s’il n’est pas nommé, Johnny Depp estimait que cette sortie médiatique avait détruit sa carrière et sa réputation et réclamait 50 millions de dollars. De son côté, Amber Heard avait formulé une contre-demande pour les propos de l’ancien avocat de M. Depp, Adam Waldman, demandant 100 millions de dollars.

Trois passages de la tribune d’Amber Heard et trois déclarations de M. Waldman étaient concernés. Les jurés ont dû déterminer si chaque passage était diffamatoire. Et pour attribuer des dommages-intérêts, ils ont également jugé si l’auteur des déclarations avait agi par « réelle malveillance », en les sachant fausses ou si elles étaient faites au mépris de la vérité, une subtilité juridique concernant les personnalités publiques aux Etats-Unis.

Johnny Depp était absent pour l’énoncé du verdict « en raison d’engagements professionnels pris avant le procès », selon la chaîne de télévision ABC, citant des sources proches de l’acteur. Après la fin des débats, vendredi, il s’était envolé pour le Royaume-Uni, où il a participé à plusieurs concerts du chanteur britannique Jeff Beck à Sheffield et Londres.

Amber Heard était, pour sa part, présente à Fairfax. « Votre présence montre où sont vos priorités », avait déclaré une porte-parole de l’actrice dans un communiqué, avant l’énoncé du verdict. « Johnny Depp joue de la guitare au Royaume-Uni alors qu’Amber Heard attend le verdict en Virginie. Depp emmène ses ricanements et son manque de sérieux en tournée. »

Un procès diffusé en direct à la télévision

Le procès, diffusé en direct à la télévision, a donné lieu à un déballage de la vie privée du couple, devant des millions de téléspectateurs dans le monde. Pendant six semaines, des dizaines d’heures de témoignages et d’enregistrements audio ou vidéo ont révélé des détails de leur relation amoureuse émaillée de disputes, très éloignée du glamour de Hollywood, entre 2011 et 2016.

La comédienne a raconté que Johnny Depp devenait un « monstre » sous l’emprise d’un cocktail explosif de drogues et d’alcool et refusait de suivre une cure de désintoxication. Il l’aurait violée à l’aide d’une bouteille d’alcool un mois après leur mariage, en mars 2015, en Australie, où l’acteur tournait l’épisode 5 de Pirates. Ce jour-là, Johnny Depp a eu l’extrémité d’un doigt sectionnée et a été hospitalisé. Il affirme que c’est à cause de l’éclat d’une bouteille lancée par Amber Heard. Elle assure qu’il s’est blessé tout seul.

Après une autre dispute en mai 2016, au cours de laquelle Johnny Depp lui aurait lancé un téléphone au visage, elle a demandé le divorce pour violences conjugales. Depuis, elle dit être devenue la cible d’une campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux qui a anéanti sa carrière. L’acteur de 58 ans a, quant à lui, dénoncé des accusations « ahurissantes » et assuré que c’était, au contraire, son épouse qui était violente. « Aucun être humain n’est parfait, certainement pas, aucun de nous, mais jamais de ma vie, je n’ai commis de violences sexuelles ou de violences physiques », a-t-il affirmé à la barre.

Chaque jour, des centaines de fans se sont massés dans la salle d’audience et aux entrées du tribunal pour l’acclamer. Ce procès, devant une chambre civile, est le second pour Johnny Depp, qui avait déjà été débouté de sa plainte en diffamation à Londres en 2020 contre le tabloïd The Sun, qui l’avait qualifié de « mari violent ». Les deux acteurs affirment chacun avoir perdu entre 40 et 50 millions de dollars de cachets depuis la parution de la tribune.

 

@Le Monde avec AFP

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*