Coupe du monde 2022: la Française Stéphanie Frappart première femme à arbitrer dans un Mondial

La Française Stéphanie Frappart sera la première femme à arbitrer un match de la Coupe du monde masculine, jeudi (19h TU) au Stade al-Bayt d’Al Khor au Qatar, entre l’Allemagne et le Costa Rica, a annoncé mardi la Fifa.

Stéphanie Frappart fait partie des trois femmes retenues parmi les trente-six arbitres de champ de ce Mondial avec la Rwandaise Salima Mukansanga et la Japonaise Yoshimi Yamashita. Trois autres font partie de l’effectif des juges de ligne. A 38 ans, le Mondial-2022 au Qatar est la suite logique d’une ascension fulgurante dans la carrière de Stéphanie Frappart.

Première femme arbitre en deuxième division française (2014), puis en Ligue 1 masculine (2019), en Supercoupe d’Europe (août 2019), en Ligue des champions (décembre 2020) et en finale de Coupe de France (7 mai dernier), elle continuera à écrire l’histoire jeudi au stade al-Bayt.

Du virtuel à la réalité

Désormais très bien ancrée dans le paysage français et européen de l’arbitrage, elle avait officié comme quatrième arbitre lors de deux rencontres de cette phase de groupes du Mondial-2022: Mexique-Pologne et Portugal-Ghana.

Jusque-là, elle avait dû se contenter d’arbitrer des matches de niveau mondial sur… le jeu vidéo Fifa qui l’a intégrée à sa dernière édition. En attendant que la réalité ne rattrape le virtuel jeudi, pour une première historique.

« C’est un vrai plaisir et un honneur pour nous les femmes de travailler avec les hommes pour la réussite de la Coupe du monde », avait rapporté Salima Mukansanga au début de la Coupe du monde.

« Elles enchaînent depuis plusieurs années les prestations de haut vol », a salué la légende de l’arbitrage, l’Italien Pierluigi Collina, à l’entame du tournoi.

 

@RFI Avec AFP.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*