A Bruxelles, un procès hors norme s’ouvre pour juger les attentats de 2016

Salah Abdeslam au procès des attentats du 13-Novembre, au début de 2022, à Paris. SERGIO AQUINDO POUR « LE MONDE »

Les attaques qui avaient touché Bruxelles en mars 2016 ont fait trente-deux morts et ont été perpétrées par la même cellule à l’origine des attentats du 13-Novembre à Paris. Les débats démarreront lundi et dureront jusqu’en juin 2023.

Avec neuf accusés qui font face à un millier de parties civiles, la cour d’assises de Bruxelles ouvre, mercredi 30 novembre, un procès hors norme pour déterminer les responsabilités dans les attentats djihadistes qui se sont déroulés à Bruxelles en 2016. L’audience s’est ouverte à 9 heures avec le tirage au sort du jury populaire, prévu sur une journée.

Les débats qui doivent durer jusqu’en juin 2023 démarreront lundi prochain. Six ans et demi après les pires attaques subies par la Belgique en temps de paix, ce procès s’annonce comme le plus grand jamais organisé devant une cour d’assises belge. Au matin du 22 mars 2016, deux djihadistes s’étaient fait exploser à l’aéroport de Bruxelles-National à Zaventem, et un troisième une heure plus tard dans le métro de la capitale européenne, causant au total trente-deux morts et plusieurs centaines de blessés.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*