CAN 2022: le Sénégal maîtrise le Burkina Faso et va en finale

L'impuissance des Burkinabè, battus 3-1 par le Sénégal en demi-finale de la CAN 2022. © FMM/Pierre René-Worms

L’équipe du Sénégal disputera pour la deuxième fois de suite la finale de la Coupe d’Afrique des nations de football. Ce sera face au Cameroun ou à l’Egypte, le 6 février à Yaoundé. Les Sénégalais ont battu le Burkina Faso 3-1 en demi-finale de la CAN 2022, ce 2 février à Yaoundé.

Et de deux ! Le Sénégal va disputer sa deuxième finale de Coupe d’Afrique des nations consécutive après peut-être sa meilleure prestation depuis le début de la CAN 2022, face à des Burkinabè qui ont longtemps tenu la dragée haute avant de céder après une poussée des Lions en seconde période.

La décision a été longue à se dessiner certes – le premier d’Abdou Diallo sur corner n’arrivant qu’à la 70e minute – mais les hommes d’Aliou Cissé n’ont véritablement tremblé que cinq minutes dans cette partie face à des Etalons qui ont longtemps affiché une solidité défensive, mais peu d’armes en attaque.

Deux penalties pour le Sénégal annulés par la VAR

Ce fut un match qui aurait dû offrir davantage de spectacle, du moins davantage de rythme, car joué pour une fois sous une douce température (26 degrés) avec un taux d’humidité à 10 %. Mais les 22 acteurs ont longtemps opté pour la prise minimum de risques. Le souci de bien se replacer à la perte du ballon étant constant. Les occasions se sont longtemps comptées sur les doigts d’une main en première période: une chevauchée de Saliou Ciss conclue par un tir du droit qui ne passe pas loin du poteau gauche d’Hervé Koffi (15e), et une belle reprise de la tête de Bamba Dieng 27ee non cadrée, côté Lions. Chez les Etalons, seul Bandé, a cadré en héritant d’un ballon qui traînait dans la surface et en trouvant les gants de Mendy sur sa frappe (38e).

Le Sénégal a cru bénéficier d’un penalty à deux reprises. La première fois (34e) après une sortie maladroite de Koffi qui a boxé le ballon en « emportant » Cheikhou Kouyaté au passage et en se blessant également. La VAR a ensuite « innocenté » le gardien de but qui a d’ailleurs cédé sa place à Soufiane Ouedraogo. Un deuxième « penalty » est ensuite annulé après que la Var a démontré que la main d’Edmond Tapsoba n’était pas intentionnelle (45+8).

Sadio Mané scelle le score

Le Sénégal a véritablement hissé son niveau de jeu en seconde période, montrant une maîtrise rarement aperçue chez les Lions depuis le début du tournoi. C’est logiquement que les protégés de Cissé ouvrent le score par Abdou Diallo qui hérite d’un ballon à la suite d’une reprise acrobatique manquée de Koulibaly (70e).

Dominateurs et portés par les entrées de Pape Guèye et d’Ismaïla Sarr (65e), les Lions corsent l’addition par Idrissa Guèye après un superbe travail de récupération suivi d’un centre de Sadio Mané (76e). Le joueur de Liverpool va délivrer tout son peuple cinq minutes après la réduction du score de Blati Touré (82e), en allant battre en solitaire Farid Ouédraogo d’une balle piquée qui scelle la victoire du Sénégal (87e).

Timide au début du tournoi, le Sénégal ne cesse de monter en puissance et arrive en finale avec plus de certitudes, de maîtrise, de confiance et un Sadio Mané trois fois buteur et deux fois passeur décisif. Il faudra un très grand Cameroun ou une très grande Egypte pour empêcher les Lions de décrocher leur première Coupe d’Afrique ce dimanche 6 février 2022.

 

@RFI

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*