Coupe du monde 2022: cinq duels à suivre en Afrique en octobre

Le Sénégalais Sadio Mané, lors de la CAN 2019. Giuseppe CACACE / AFP

Les 3e et 4e journées des qualifications africaines pour la Coupe du monde 2022 de football se déroulent du 6 au 12 octobre 2021, avec 41 matches. Voici cinq confrontations à suivre particulièrement : Tunisie-Mauritanie, Égypte-Libye, Sénégal-Namibie, Guinée-Maroc et RD Congo-Madagascar.

GROUPE B : Tunisie-Mauritanie

C’est le duel des extrêmes entre des Tunisiens en tête du classement avec deux victoires et des Mauritaniens derniers suite à deux revers. Une défaite en Tunisie le 7 octobre condamnerait quasiment les Mourabitounes. Même un match nul à Radès serait un résultat insuffisant pour la Mauritanie.

A l’inverse, un succès à domicile puis une victoire à Nouakchott le 10 octobre pourraient qualifier les Aigles de Carthage pour le dernier tour des éliminatoires ou, tout du moins, les mettre en excellente posture avant les 5e et 6e journées (11 au 16 novembre 2021).

Pour le sélectionneur tunisien Mondher Kebaïer et ses protégés, les voyants sont donc au vert, eux qui visent une sixième participation en phase finale de Mondial, la deuxième de rang après la Coupe du monde 2018 en Russie.

La Libye va-t-elle créer la surprise durant cette phase de groupes ? Actuellement premiers du groupe F avec 6 points, deux de plus que l’Égypte, les Libyens seront clairement en position de force le 11 octobre à Benghazi, s’ils négocient bien leur déplacement à Borg El Arab le 8 octobre.

Les Chevaliers de la Méditerranée ont retrouvé des couleurs depuis le retour sur leur banc de touche de Javier Clemente, qui a notamment gagné le CHAN 2014 lors de sa première expérience à la tête de la sélection libyenne (2013-2016).

En face, l’Égypte se retrouve dans une situation délicate avec Carlos Queiroz en tant que coach. Le Portugais remplace au pied levé Hossam El Badry, viré en septembre malgré cinq victoires et quatre nuls en neuf matches. Le technicien a payé les ternes prestations des Pharaons face à l’Angola (1-0) et au Gabon (1-1). Au moins Queiroz devrait-il pouvoir compter sur un Mohamed Salah en pleine forme pour faire la différence en faveur des Égyptiens.

GROUPE H : Sénégal-Namibie

Sénégal-Namibie fait partie des cinq confrontations qui vont opposer le premier d’un groupe à son dauphin. Celle-ci est particulièrement attendue, car les Sénégalais sont mathématiquement en mesure de s’assurer la première place de la poule H, s’ils gagnent deux fois face aux Namibiens et que Togo et Congo-Brazzaville font au moins un match nul dans le même temps.

Le contexte semble en outre favorable aux Lions puisqu’ils recevront le 9 octobre à Thiès alors que les Brave Warriors devront, eux, jouer « à domicile » le 12 octobre à Soweto. Reste à savoir si les Sénégalais qui évoluent dans le Championnat anglais iront disputer le match en Afrique du Sud. Ce pays fait en effet partie des destinations placées sur liste rouge par les autorités britanniques à cause du Covid. Ces derniers mois, les clubs anglais ont du coup rechigné à laisser leurs joueurs voyager vers des États comme l’Afrique du Sud.

GROUPE I : Guinée-Maroc

Cette rencontre devait initialement avoir lieu le 6 septembre à Conakry. Mais, en raison d’un coup d’État en Guinée elle a été reportée au 12 octobre et délocalisée au… Maroc. Les Marocains vont donc jouer trois fois à domicile en l’espace d’une semaine : le 6 à Rabat et le 9 à Casablanca contre la Guinée-Bissau, puis face au Sily National.

Les Lions de l’Atlas abordent ce triple rendez-vous en position de force, face à deux rivaux potentiels. Seul bémol : ils évolueront sans leur meneur de jeu vedette, Hakim Ziyech, non retenu car toujours en froid avec le sélectionneur Vahid Halilhodzic.

Les Guinéens, eux, devront faire abstraction du contexte dans leur pays pour être performants face au Soudan (6 octobre à Marrakech et 9 octobre à Agadir) puis contre le Maroc.

GROUPE J : RD Congo-Madagascar

Malheur au(x) vaincu(s). Surtout aux Malgaches : s’ils n’empochent pas au moins 3 points, les Barea pourront faire une croix définitive et anticipée sur la première place, synonyme de « barrages ». Non-qualifiée pour la Coupe d’Afrique des nations, l’équipe de Madagascar joue donc gros en octobre.

C’est à peine moins vrai pour la sélection de RDC, en panne de résultats depuis 2018. Les Léopards ont concédé le nul face à la Tanzanie (1-1), lors de la première journée. Avec 2 points au compteur, ils peinent à décoller dans ce groupe J. Une bonne nouvelle toutefois pour les Congolais : ils vont pouvoir retrouver le Stade des Martyrs, déclaré conforme par la CAF pour ce match, après avoir été parfois forcés de disputer des rencontres loin de Kinshasa, depuis deux ans.

@RFI

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*