Amanda Gorman, la puissance des mots et l’éloquence des convictions

Amanda Gorman, poète inaugurale à l'investiture de Jo R. Biden, 46e Président des États-Unis d'Amérique

« To me words matter » Amanda Gorman

Oui, les mots ont un sens et ceux qui ont écouté la jeune poétesse de 22 ans, Amanda Gorman, ne diront pas le contraire.  Lumineuse, inspirée et d’une convaincante éloquence, elle a marqué l’investiture du Président Biden, volant la vedette à tous ceux qui se sont succédé au micro. Des mots pour amener l’Amérique divisée et traumatisée par 4 ans de Trumpisme, qui ont culminé avec l’attaque du 6 janvier, à guérir de ses blessures.

Par Khady Sow

Découverte par Dr Jill Biden, la toute nouvelle première dame, impressionnée par son talent lors de l’ouverture de la saison littéraire de la Bibliothèque du Congrès en 2017, elle avait pour seule consigne d’évoquer l’Unité et l’Espoir pour l’inauguration du 46e Président des États-Unis Joseph R. Biden. Le poème qu’elle a écrit, The Hill We Climb, et livré d’une impressionnante manière, au delà de ce message d’unité et d’espoir, a saisi l’essence même du moment que vit l’Amérique. Le symbolisme de l’ascension d’une femme noire, Kamala Harris, à la Vice-Présidence des États-Unis d’Amérique, reflet de ses  ambitions, d’être elle-même, un jour, Présidente des États-Unis, la nécessité de lever le voile sur les différences, sur ce qui divise, et de miser sur l’unité afin de construire une nation encore plus forte de par sa diversité.

«…D’une manière ou d’une autre, nous avons survécu et été témoin d’une nation qui n’est pas brisée, mais simplement inachevée. Nous, les successeurs d’un pays et d’une époque, où une fille noire et maigre, descendante d’esclaves et élevée par une mère célibataire, peut rêver de devenir présidente, et se retrouve à réciter pour un (président) », a déclamé Amanda Gorman.

«Nous avons appris que la tranquillité n’est pas toujours la paix et que les normes et les notions de « juste » ne sont pas toujours justice. Nous nous efforçons de forger notre union avec un but; pour composer un pays attaché à toutes les cultures, couleurs, caractères et conditions de l’homme».

Des mots puissants, qui donnent envie de voir émerger cette Amérique rêvée par la jeune sociologue de 22 ans, graduée de l’université Harvard en 2020. Une Amérique qu’elle contribuera à construire sans aucun doute. Une Amérique qu’elle ambitionne de diriger, déclarant bien avant l’élection de Jo Biden vouloir se présenter aux élections américaines en 2036. Elle aura 37 ans !

Visionnez l’intégralité de la prestation de Amanda Gorman (Vidéo CNBC)

Amanda Gorman a tenu à rendre hommage aux femmes qui ont pavé la voie, comme Maya Angelou, une ancienne poète inaugurale, arborant une bague avec un oiseau en cage pour symboliser la poétesse disparu. Un cadeau de Oprah nous dit Amanda Gorman.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*