Joe Biden remporte l’Arizona, consolidant sa victoire à la présidentielle américaine

C’est la première fois depuis 1996 que le camp démocrate est victorieux dans cet Etat. Ce résultat permet à Joe Biden de compter sur onze grands électeurs supplémentaires.

Le résultat, qui s’est fait attendre, consolide la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine. Le candidat démocrate a remporté l’Etat de l’Arizona, ont fait savoir jeudi 12 novembre les médias américains. C’est la première fois depuis 1996 que le camp démocrate remporte la victoire dans cet Etat.

NBC, CBS, ABC et CNN ont ainsi déclaré vainqueur le candidat démocrate – avec une avance de plus de 11 000 voix – dans cette élection serrée, ce qui permet à M. Biden de compter sur onze grands électeurs supplémentaires. Fox News et Associated Press avaient déjà donné le candidat démocrate vainqueur dans la nuit ayant suivi le scrutin du 3 novembre, au grand dam de son rival républicain, Donald Trump, le président sortant.

Ave cette victoire en Arizona, M. Biden dispose désormais de 290 grands électeurs, quand il lui en fallait 270 pour remporter l’élection présidentielle et faire son entrée à la Maison Blanche, le 20 janvier. Il reste encore à proclamer le résultat dans deux Etats, la Caroline du Nord et la Géorgie.

Donald Trump refuse toujours les résultats

M. Trump refuse toujours de reconnaître la victoire de son rival démocrate, plus d’une semaine après le scrutin. Le président sortant a repris jeudi sur Twitter des informations infondées selon lesquelles un système de vote, appelé Dominion, aurait « effacé » 2,7 millions de votes en sa faveur à travers le pays et en aurait réattribué des centaines de milliers à M. Biden.

Plusieurs autorités électorales américaines ont répondu, dans un communiqué commun, n’avoir trouvé « aucune preuve » de bulletins perdus ou modifiés, ou de systèmes de vote piratés. « L’élection du 3 novembre a été la plus sûre de l’histoire des Etats-Unis », ont affirmé ces autorités locales et nationales chargées de la sécurité du scrutin, parmi lesquelles figure notamment l’Agence pour la cybersécurité et la sécurité des infrastructures (CISA), qui dépend du ministère de la sécurité intérieure.

« Il n’existe aucune preuve d’un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit », soulignent-elles dans leur communiqué.

Plusieurs autorités électorales américaines ont répondu, dans un communiqué commun, n’avoir trouvé « aucune preuve » de bulletins perdus ou modifiés, ou de systèmes de vote piratés. « L’élection du 3 novembre a été la plus sûre de l’histoire des Etats-Unis », ont affirmé ces autorités locales et nationales chargées de la sécurité du scrutin, parmi lesquelles figure notamment l’Agence pour la cybersécurité et la sécurité des infrastructures (CISA), qui dépend du ministère de la sécurité intérieure.

« Il n’existe aucune preuve d’un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit », soulignent-elles dans leur communiqué.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*