«Les Misérables» de Ladj Ly nommé pour les Oscars 2020

La liste des nommés pour les Oscars 2020 a été annoncée lundi 13 janvier (photo d’illustration). © VALERIE MACON /AFP

Le réalisateur français Ladj Ly, 40 ans, figure avec Les Misérables parmi les nommés aux prochains Oscars dans la catégorie Meilleur film étranger. Les noms des vainqueurs seront proclamés le 9 février au Dolby Theatre à Los Angeles.

Avec sa sélection pour la finale des Oscars, le réalisateur français Ladj Ly a certainement dépassé ses rêves d’enfant. Celui qui a passé sa jeunesse à Clichy-Montfermeil, là où Victor Hugo a situé une partie de ses Misérables, se retrouve aujourd’hui projeté dans l’arène des stars d’Hollywood. Avec son premier long métrage Les Misérables, ce Français d’origine malienne vient alors beaucoup plus que renouveler le genre des films de banlieue. Avec le Prix du jury au Festival de Cannes et déjà 1,8 million d’entrées accumulées, il incarne désormais une étoile à laquelle tous les enfants des quartiers difficiles peuvent s’accrocher.

Le film de Ladj Ly sera ainsi face aux meilleurs films du monde dont Douleur et Gloire, de Pedro Almodovar, mais aussi Parasite, Palme d’or au Festival de Cannes. Très porté sur le clivage scandaleux entre riches et pauvres dans les sociétés actuelles, le film du réalisateur Bong Joon-ho a déjà remporté le prix du Meilleur film en langue étrangère lors des Golden Globes, et a rapporté, à ce jour, 130 millions de dollars.

Autre fierté française : le compositeur Alexandre Desplat – déjà deux fois oscarisé – sera en lice pour la musique des Quatre filles du Docteur March. Jérémy Clapin et Marc du Pontavice sont nommés pour J’ai perdu mon corps dans la catégorie Meilleur film d’animation et Alexandre Desplat dans la catégorie Meilleur musique.

Toujours bien peu de diversité

Contrairement aux attentes, l’Académie des Oscars n’a pas réussi à trouver une meilleure représentation des femmes et des minorités cette année. En plein procès Weinstein, la suite judiciaire du scandale #MeToo, la vitrine d’Hollywood est pourtant consciente d’être scrutée de très près. Or aucune femme ne figure parmi les nommés dans la catégorie Meilleur réalisateur ; et une seule se trouve dans la catégorie reine du Meilleur film : Greta Gerwig, réalisatrice des Quatre filles du docteur March.

L’actrice britannique Cynthia Erivo, 33 ans, figure bel et bien parmi les nommés dans la catégorie Meilleure actrice pour son rôle dans Harriet, de Kasi Lemmons, film biographique américain sur une esclave devenue abolitionniste au XIXe siècle. En revanche, en tant que fille née de parents nigérians, elle est la seule représentante de la diversité sur la liste des nommés comme Meilleur acteur ou Meilleure actrice dans un premier ou second rôle. Autrement dit, le mouvement #OscarsSoWhite, lancé en 2016, a de très bonnes chances d’être relancé.

Joker, le grand favori avec onze nominations

Cette année, parmi les grands favoris dans la catégorie Meilleur film se trouve Once Upon A Time… in Hollywood, de Quentin Tarantino, avec son trio d’acteurs très glamour : Brad Pitt, Leonardo CiCaprio et Margot Robbie. Mais aussi le drame 1917, de Sam Mendes, film de guerre très original, tourné entièrement en plan séquence, également doté de dix nominations. A ses côtés, Joker, de Todd Philips, grand vainqueur du Lion d’or à la Mostra de Venise, part en tête de la course pour les Oscars avec onze nominations au total. Son acteur principal, Joaquin Phoenix, peut d’ailleurs prétendre au trophée du meilleur acteur pour son incroyable performance.

Avec dix nominations aux Oscars, Martin Scorsese, reparti bredouille avec The Irishman des Golden Globes, peut continuer à espérer pour son film distribué sur Netflix. Au-delà, la plateforme de streaming sera aussi présente le 9 février au Dolby Theatre de Los Angeles avec Marriage Story, la comédie dramatique de Noah Baumbach.

© RFI