Un livre revient sur les ’’oeuvres utiles’’ de Sembène Ousmane

Mag Maguette Diop, auteur du livre « Cinéma sénégalais : Ousmane Sembène, le précurseur et son legs », réussit par le biais de cette publication « un rappel des œuvres utiles’’ du défunt cinéaste sénégalais, à travers son engagement politique et social, a analysé l’universitaire sénégalais Maguèye Kassé.

Cet ouvrage de 238 pages, présenté samedi à Dakar, est ’’un chef d’œuvre’’ caractérisé par son ’’écriture originale’’, a soutenu M. Kassé, critique de cinéma et enseignant au département des langues et civilisations germaniques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

L’auteur y « ramasse en affirmations-chocs les œuvres de Ousmane Sembene », décédé en 2007 à l’âge de 84 ans, a dit l’universitaire, lors de la cérémonie de présentation de l’ouvrage publié par L’Harmattan-Sénégal.

De cette manière, dans « une écriture originale’’, Mag Maguette « a su faire un rappel utile » du travail du cinéaste sénégalais, un travail dont va bénéficier la jeune génération et les générations futures, a-t-il indiqué,

« C’est une forme de genèse du cinéma sénégalais dont on ignorait l’existence », a souligné le professeur Kassé, relevant avoir pris position dans son livre, avec des points de vue qui s’accompagnent d’éléments autobiographiques.

« Que Maguette, avec ce livre, inspire d’autres cinéastes à faire comme Ousmane Sembene », a-t-il souhaité, avant de souligner que l’auteur a apporté sa part à une histoire « fort riche et fort belle ».

Dans cette publication, Mag Maguette Diop revient sur le parcours de Sembène Ousmane, cinéaste mais aussi éveilleur de conscience. Il évoque aussi la parenthèse de sa vie de docker, parle de la naissance du cinéma africain et des hommes du cinéma, etc.

Un album-photos des différents films de Sembène, « Mooladé », « Le Mandat », « Xala », « Ceddo », « Borom Sarret », entre autres, illustre les dernières pages du livre.

« Je lutte contre l’oubli, pour la sauvegarde de notre patrimoine culturel. Et depuis 2008, je me suis investi dans la collecte des informations » pour la rédaction de ce livre, a dit l’auteur, disant avoir été encouragé par deux de ses « amis proches ».

« Je tenais à livrer un document suite à la demande des étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, et pour cela j’ai tenu à l’authenticité et à la véracité des informations », a dit M. Diop.

Il admet avoir écrit son livre « comme si c’était un film, pour rendre un hommage à Ousmane Sembène qui a laissé un legs qui doit être pérennisé ».

Maguette Diop espère que son livre « pourra être utilisé par la jeune génération de cinéastes comme référence et repère pour faire plus que l’un des précurseurs du cinéma de notre pays »

©APS