Quinzaine de la Francophonie : Elage Diouf se produit à l’Institut Français de Dakar

Le chanteur sénégalais Elage Diouf, établi au Québec, va se produire ce jeudi à l’Institut français de Dakar au Sénégal.

Une manifestation qui entre dans le cadre du programme de célébration de la Quinzaine de la Francophonie par l’ambassade du Canada au Sénégal.

Elage Diouf est un percussionniste et auteur-compositeur-interprète québécois d’origine sénégalaise.

Lors de son face à face avec la presse dans la capitale sénégalaise en perspective du spectacle qu’il donne jeudi 23 Mars 2017 le chanteur s’explique  » les Canadiens m’ont invité pour que je joue ce jeudi, au centre culturel français (CCF)’’

« C’est pour moi un honneur de revenir dans ma terre natale, le Sénégal, car c’est ici que tout a commencé’’, a ajouté Elage Diouf.

« Je veux venir apporter ma contribution au développement de la musique sénégalaise, car c’est ce que je sais faire, mais on a de grands chanteurs comme Youssou Ndour’ qui ont « beaucoup fait » pour la musique sénégalaise en particulier, a-t-il dit.

Elage Diouf a indiqué être parti à l’étranger « pour un but précis », qui est de percer dans la musique, un objectif selon lui atteint en grande partie, « maintenant mon rêve est de rentrer au pays pour explorer les autres facettes de la musique sénégalaise ».

Il reconnait toutefois que l’industrie de la musique « traverse des périodes difficiles un peu partout dans le monde. C’est pourquoi, en étant conscient de cette situation, les gens cherchent d’autres alternatives pour s’en sortir, mais je me prépare à rentrer », a annoncé l’artiste.

Selon L’ambassadeur du Canada au Sénégal, Lise Filiatrault, « la musique d’Élage Diouf exemplifie la force de la diversité canadienne’’.
« En ce 150e anniversaire de la Confédération canadienne et dans le cadre de la Quinzaine de la Francophonie, nous voulons rappeler l’importance de continuer à bâtir des sociétés inclusives et de promouvoir les valeurs de paix et de solidarité qui unissent le Canada et les autres pays de l’espace francophone’’, explique-t-elle.

Pour le directeur du Bureau du Québec à Dakar, Younes Mihoubi, ‘’Élage Diouf se décrit lui-même comme un Québégalais, lui qui a passé vingt ans de sa vie au Sénégal et vingt autres au Québec, sa terre d’adoption’’.

« En ce sens, il représente parfaitement les liens qui unissent nos deux cultures nationales au sein de ce grand ensemble que représente la Francophonie.

Opale Magazine